Le FEADER au service du développement rural

Aux côtés de ce qu’on appelle « le premier pilier de la PAC » qui permet de soutenir les marchés et les revenus agricoles dans le cadre de la politique agricole commune, l’Union européenne a mis en place une politique spécifique pour le développement rural. Le Fonds européen agricole pour le développement rural (FEADER) est un instrument de financement de la politique agricole commune (PAC). Il est consacré au développement rural. 

Le soutien en faveur du développement rural contribue à :

  • favoriser la compétitivité de l’agriculture ;
  • garantir la gestion durable des ressources naturelles et la mise en œuvre de mesures visant à préserver le climat ;
  • assurer un développement territorial équilibré des économies et des communautés rurales, notamment la création et la préservation des emplois existants.

Et s’organise autour de 6 priorités :

  • Favoriser l'innovation et le transfert de connaissances dans les secteurs de l'agriculture, la production forestière et pour le développement des zones rurales
  • Renforcer la compétitivité de tous les types d'agriculture et promouvoir la gestion durable des forêts
  • Faciliter l'organisation des filières et assurer la gestion des risques en agriculture
  • Restaurer, préserver et renforcer les écosystèmes liés à l'agriculture et à la production forestière
  • Promouvoir l'utilisation efficace des ressources et soutenir la transition vers une économie à faibles émissions de CO2
  • Contribuer à l'inclusion sociale, la réduction de la pauvreté et le développement économique des zones rurales

 

En France, la mise en œuvre du Fonds Européen Agricole pour le Développement Rural (FEADER) pour la programmation 2014-2020 s’effectue sous la responsabilité des Régions, à l’exception de La Réunion (Conseil général) et de Mayotte (Préfecture).

Ainsi, 27 programmes de développement rural régionaux (PDR), auxquels s’ajoutent un programme national pour la gestion des risques en agriculture et l’assistance technique, ainsi qu’un programme national permettant de financer le réseau rural national ont été élaborés pour une mise en œuvre à compter de janvier 2015.

Un cadre national permet d’assurer une cohérence nationale sur certaines politiques concernant :

  • l’installation des jeunes agriculteurs et la transmission en agriculture,
  • le soutien aux zones défavorisées (ICHN),
  • l’amélioration de l’environnement (mesures agro-environnementales et climatiques - MAEC) et le soutien à l’agriculture biologique,
  • la protection des troupeaux contre la prédation,
  • les mesures liées à la gestion du réseau Natura 2000.

Documents à télécharger :

- le règlement 1305/2013 relatif au FEADER

Pour en savoir plus sur le programme de développement rural bourguignon

Haut
de page